Home » Ce changement contre L214 provoque la colère des écologistes et des défenseurs des droits des animaux
France

Ce changement contre L214 provoque la colère des écologistes et des défenseurs des droits des animaux

LIONEL BONAVENTURE / AFP Le groupe L214 est connu pour ses vidéos non autorisées d’abattoirs ou d’élevages qu’il dénonce.

LIONEL BONAVENTURE / AFP

L214 est connu pour ses vidéos non autorisées d’abattoirs ou d’élevages qu’il dénonce.

POLITIQUE – “Scandaleux”, la députée EELV Marie-Charlotte Garin s’est indignée ce mercredi 5 octobre. Sa colère a été suscitée par un amendement adopté par la commission des finances, Les Républicains, qui vise à supprimer les crédits d’impôts des particuliers qui font des dons à des associations contre la maltraitance animale.

Le texte, déposé par vingt-cinq députés républicains dans le cadre du projet de loi de finances, s’en prend à un allégement fiscal auquel a droit toute personne qui fait un don à l’association et vise spécifiquement les “militants anti-espèces”. Condamnant le “lait fermier” de ces associations, notamment envers les “professionnels de la viande”, les élus LR proposent de supprimer les dégrèvements fiscaux pour les associations dont “les membres se sont rendus coupables d’intrusion et/ou de violences envers les professionnels”. Ils proposent également « d’interdire aux mêmes associations de délivrer les reçus fiscaux nécessaires aux contribuables pour bénéficier de la déduction fiscale. »

Aucune des structures n’est directement nommée par les députés. Cependant, la principale cible semble être l’ONG animale L214, connue pour pénétrer sans autorisation dans les abattoirs ou les élevages intensifs, ce qu’elle dénonce. Lui et toutes les connexions utilisent les mêmes méthodes.

“Vous voulez perturber le travail des lanceurs d’alerte”

“C’est un amendement de pacotille qui vise à intimider ou priver des associations qui jouent actuellement un rôle très important de lanceurs d’alerte et grâce auquel nous avons découvert plusieurs scandales”, a décrié la députée écologiste Éva Sas avant le vote. Pourtant, le texte est passé, s’attirant les foudres des élus Verts et L214.

Le co-fondateur de l’ONG a dénoncé le texte comme “absolument scandaleux” et “motivé par l’industrie de la viande” sur Twitter. “Ce ne sont pas les prétendues invasions qui posent problème, ce sont les images diffusées au public qui montrent la détresse des animaux, les conditions d’élevage ignobles qui vous posent problème”, a répliqué Brigitte Gothière, avant d’accuser les députés de “vouloir entraver le travail des lanceurs d’alerte ».

Vous souhaitez perturber le travail des lanceurs d’alerte pour faire taire l’alerte : au lieu de traiter les problèmes…

— Brigitte Gothière (@BGothiere)

Voir le tweet

Demandez aux députés qui portent cet amendement 👇

— L214 Éthique et animaux (@L214)

Voir le tweet

L’eurodéputée du Rhône Marie-Charlotte Garin a listé sur Twitter les groupes qui ont voté pour le texte : « LR, RN, partie du MODEM et LREM. “Sachez ceci, si vous laissez le choix aux députés LREM, LR ou RN, vous votez pour la souffrance animale”, déclare l’eurodéputé écologiste David Cormand.

🔴 L’amendement scandaleux des #associations #animalières nouvellement adopté en commission des finances LR, RN,…

— Marie-Charlotte Garin (@MC_Garin)

Voir le tweet

Les droites se mobilisent pour fragiliser les associations qui militent pour la condition animale. Je sais que ça…

— David Cormand🌻🇪🇺 (@DavidCormand)

Voir le tweet

“Encore une fois, la loi sous toutes ses formes est du côté des lobbies. Il n’y a aucune compréhension du bien-être animal, mais une très belle soumission à la logique du capitalisme. Honte à vous”, lance l’élu lyonnais Benjamin Baddouard. Thomas Dossus, pour sa part, considère qu’il s’agit “d’une grave atteinte supplémentaire à la liberté d’association. »

Cette obsession de la transparence de certains abattoirs ou élevages n’aide ni les éleveurs ni les consommateurs.

— Thomas Dossus 🇪🇺 (@tomdoss)

Voir le tweet

😡 Encore une fois, la vérité sous toutes ces formes (#LR #RN #Modem #LREM) est du côté des lobbies. Pas de compréhension…

-Benjamin Badouard (@BBadouard)

Voir le tweet

Le texte voté en commission doit maintenant passer le vote des députés du palais Bourbon. Les discussions sur le PLF s’annoncent très tendues pour le gouvernement, les oppositions ont déjà annoncé qu’elles ne le soutiendraient pas. Cela n’a pas empêché Marine Le Pen de saluer l’adoption de l’amendement. “Enfin ! (…) la pression politique des députés RN a fait céder Macron, qui avait refusé cette proposition de bon sens pendant des années”, se réjouit le chef des députés RN sur Twitter.

Pour terminer! Les contribuables français ne financeront plus les associations qui terrorisent les agriculteurs et salissent…

– Marine Le Pen (@MLP_officiel)

Voir le tweet

Voir aussi sur HuffPost :

Vous ne pouvez pas voir ce contenu car vous avez refusé les cookies associés à du contenu tiers. Si vous souhaitez afficher ce contenu, vous pouvez modifier vos préférences.