Home » Refus d’obtempérer à Grenoble : Ce que l’on sait de la mort par balle d’une jeune femme de 18 ans
France

Refus d’obtempérer à Grenoble : Ce que l’on sait de la mort par balle d’une jeune femme de 18 ans

Une jeune femme de 18 ans est décédée lors d’une course-poursuite policière à Grenoble entre le mardi 4 octobre et le mercredi 5 octobre. La jeune victime a été touchée d’une balle au thorax. Voici ce que nous savons de l’affaire.

Une jeune femme de 18 ans, passagère d’un véhicule de fuite pour échapper au contrôle de la police, a été tuée dans la nuit de mardi à Grenoble, dernier épisode d’une série de violences qui a caractérisé la ville ces derniers mois. La Dépêche du Midi résume l’affaire.

Comment le drame s’est-il déroulé ?

Le drame a eu lieu dans la nuit du mardi 4 octobre au mercredi 5 octobre vers 02h40. Selon RTL, l’équipe de police a pris en chasse le véhicule après le refus. Au cours de la poursuite, le conducteur du véhicule aurait tiré trois coups de feu sur les policiers, qui ont alors riposté. Le chauffeur se serait alors retrouvé coincé et aurait filé vers la police.

“Les agents du commissariat de Grenoble ont dû faire face au refus d’obtempérer et aux coups de feu tirés par le chauffeur qui refusait de s’arrêter, les obligeant à riposter”, a déclaré le procureur de Grenoble Eric Vaillant dans un communiqué. “J’ai entendu un coup de feu, ça m’a réveillé. J’ai vu une voiture de police arrêter une autre voiture avec des pneus crevés et roulant sur ses jantes. J’ai toujours vécu ici et je n’ai jamais vu ça”, raconte un jeune homme. la trentaine a confié à l’AFP sous couvert d’anonymat.

Rencontré chez un buraliste, il dit avoir vu la scène depuis la fenêtre de son immeuble donnant sur un grand boulevard, en bordure d’une zone industrielle et à proximité du quartier Mistral, dit quartier sensible de Grenoble.

Qui est la victime ?

Lors de l’interpellation du chauffeur, les policiers ont établi qu’une jeune femme de 18 ans assise sur le siège passager du véhicule en fuite avait reçu une balle dans la poitrine.

Le passager “est décédé des suites d’un tir qui l’a touché au cou”, tandis que le conducteur du véhicule a subi des blessures ne mettant pas sa vie en danger, selon le parquet de Grenoble.

Sait-on d’où vient le coup fatal ?

Une enquête a été ouverte pour clarifier les circonstances de la mort de la jeune femme. L’Inspection générale de la police d’Etat (IGPN) a été interpellée et le parquet a ouvert une enquête pour “tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique” et “refus de refus”.

Selon le parquet de Grenoble, trois policiers en patrouille sont actuellement en garde à vue pour usage d’arme, tandis que le chauffeur a également été placé en garde à vue. Selon la même source, cet homme de 30 ans a déjà été condamné pour violences aggravantes.